» Le Consortium dans les médias » La Gazette de la Grande Île, 15 mai 2004
 
Tout déplier Tout replier

 
 

La Gazette de la Grande Île, 15 mai 2004

 

La société civile malgache... Discrète , dixit Jean-Yves Barrère

A l’issue de son court séjour dans la Grande Ile, Jean-Yves Barrère, président du Consortium de solidarité avec Madagascar, a constaté que la société civile malgache est vraiment discrète. A son avis elle devrait s’exprimer à haute voix, même dans sa multiplicité, sur les grandes questions qui se posent actuellement. Elle doit également porter des jugements d’intérêt général sur l’inflation, la corruption, la disparition ou l’insuffisance de services publics, la place et le rôle de l’Etat... Jean-Yves Barrère a souligné toutefois que la société civile n’est pas un parti politique et ne doit pas agir comme tel.

Durant son bref passage, il a eu l’occasion de voir la pratique des Ongs et des associations malgaches au niveau de la communauté. D’ailleurs, Jean-Yves Barrère s’est rendu dans quelques régions pour constater de visu les actions entreprises par certains organismes. La semaine dernière, il était dans la partie sud de l’Ile avec l’Ong Taratra pour voir de près la mise en place d’un système d’adduction d’eau. Les actions entreprises par ces associations méritent d’être encouragées et soutenues sans intermédiaire, a-t-il souligné.

Fondé après la crise de 2002, le consortium de solidarité avec Madagascar a fédéré plusieurs associations œuvrant dans la Grande île. Depuis, il n’a cessé d’accompagner la société civile malgache dans plusieurs domaines, notamment lors de la mise en marche de la Plate-forme nationale. Le consortium fait en sorte de défendre le partenariat entre les Ongs membres.

Mbolatiana R.

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter